Mungo National Park

C’est donc guidé par un aborigène Graham Harry Nanya que nous avons visité le Mungo National Park à 110 km de Mildura, dont 90km de piste à fond dans son minivan.Nous avions volontairement retardé le jour de notre visite car la météo annonçait une baisse de température, et nous avons bien fait car il fait encore très chaud dehors, même si après un repas picnic vers 5 pm, les températures baissent légèrement et une brise se lève en même temps que d’innombrables mouches collantes au possible !!! 

 Le Mungo National Park est un lac asséché depuis 18000 ans et les rives de sables érodées forment des sculptures plantées (que l’on appelle wall of China) dans la dune qui se déplace. Le temps qui déplace le sable a mis aussi à jour il y a quelques années 2 squelettes (mungo lady et mungo man), preuves de vie et culture aborigènes vieilles de plus de 45000 ans, chamboulant l’hypothèse communément admise jusque-là d’une origine asiatique du peuple aborigène!  

    
    
    
    
       

   
Notre guide nous a fait découvrir simultanément les aspects archéologiques et les apports que, le tradition orale et la connaissance que les aborigènes ont de la mère nature, ont pu y apporter (le temps, les saisons, la préservation des ressources naturelles, la place de l’homme dans la nature, les traditions et la généalogie, etc…)

Il nous a expliqué tout cela à travers de magnifiques et nombreux dessins à même le sable qui nous ont vraiment transportés dans son monde de façon magique et sensée (dixit Elfin ;-). 

   
Il nous a aussi pointé du doigt les contradictions du monde occidental et de la façon dont était traité son peuple encore aujourd’hui :-(

La visite s’est terminée sur un magnifique couché de soleil sur ce paysage désertique et pourtant rempli de signification. 

 En conclusion ce fut un grand moment de notre voyage australien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *