Le temple Tōfuku-ji

Après Sanjūsangen-dō, nous sommes allés à pied au Tōfuku-ji temple. Chemin faisant, nous avons croisé un petit temple de quartier comme il y en a partout à Kyoto, simple et charmant.

Puis au Tōfuku-ji, nous avons visiter un premier jardin de pierre et de sable (le Fundā-in) réalisé il y a bien longtemps par un célèbre concepteur de jardin. Le jardin en lui même est conçu pour être admiré comme un tableau depuis le bâtiment qui le jouxte, qui devient un cadre pour mettre en valeur le jardin…

Le Tōfuku-ji est composé de plusieurs bâtiments tous intéressants et de plusieurs jardins d’ambiances différentes

Nous continuons dans le jardin « principal » qui est plus un parc dédié aux érables du Japon qui donne à l’automne des feuilles rouges flamboyantes nommées « Momiji ». Actuellement, c’est une superposition de différents verts entre les arbres, les arbustes et la mousse. Une passerelle couverte se prolongeant en coursives de chaque côté surplombe un val où les érables entourent un ruisseau. C’est magnifique, on a l’impression de voler au dessus des arbres.

Dans ce jardin, il y a un autre petit jardin d’eau et d’arbustes taillés en boules. La mousse et les pierres y joue encore une fois un rôle prépondérant. Je suis transporté lorsque je vois ça avec une envie direct de me mettre au jardinage à la japonaise à notre retour ;-) il est vrai que le climat chaud et humide en été et bien froid en hiver est super propice aux mousses, mais les japonais ont vraiment cultivé un véritable art du jardin qui n’a pas son équivalent ailleurs pour moi!

Nous enchaînons sur un autre jardin du Tōfuku-ji qui fait la part belle au minéral et qui là encore n’est pas prévu pour être le lieu de la déambulation, mais celui de la contemplation, avec un jardin de pierre et sable ratissé tendance zen et des assemblages de pierre et mousse sublimes!

Pour finir la journée, nous allons retrouver en train, notre ami Shimpei de l’autre côté de Kyoto. Et après un mic-mac sur le point de RDV, nous profitons ensemble d’un magasin de modélisme et en particulier du rayon Plamo (plastic model) qui est presque entièrement consacré aux robots géants du dessin animé Gundam. Retrouvailles super agréables!

Une réflexion sur “Le temple Tōfuku-ji

  1. alors, vraiment, moi aussi je voudrais me mettre à l’art du jardinage japonais, je suis sous le charme (ou sous l’érable, puisqu’on est au Japon !!) compleeeeet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *